Connect with us

Hi, what are you looking for?

Faits Divers

Un enseignant écroué à la prison de Bassar pour avoir violé une mineur

Un enseignant accusé de viol sur l’une de ses élèves au Lycée 1 de Guérin-Kouka (Préfecture de Dankpen) est écroué depuis la semaine dernière à la prison civile de Bassar. 

C’est le scandale de cette fin d’année scolaire dans la préfecture de Dankpen notamment au Lycée de Guérin-Kouka. Un enseignant de français croupit depuis le 15 juin derrière les barreaux pour avoir « violé » et mis enceinte l’une de ses élèves qui est en classe de Seconde A4. 

Les informations indiquent que l’enseignant mis en cause serait coutumier du fait. Le jeune enseignant aurait pour habitude de déployer tous les moyens possibles pour attirer les plus belles de ses élèves dans son lit.

Il aurait demandé sa nouvelle victime de lui ramener des livres de cours à la maison. C’est alors qu’il a pris son élève par la force et l’a contrainte à un rapport sexuel. 

Deux mois après l’agression sexuelle, la jeune fille a constaté qu’elle était enceinte. Elle a informé son enseignant, auteur de la grossesse qui le traite de villageoise.

Saisie, la police de Guérin-Kouka mettra la main sur le jeune enseignant qui va finir par reconnaître les faits qui lui sont reprochés. Après des tractations menées par ses supérieurs, il finira par être libéré après 3 jours de détention.

C’est alors que certaines organisations de défense des droits des enfants installées dans la localité ont décidé de mettre la pression et ont fini par avoir gain de cause. Joël Ani, le présumé coupable sera finalement déféré à la prison civile de Bassar, le 15 juin dernier.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

Advertisement
Vaccination

Facebook

Toujours dans l'actu !

Société

Le Conseil Chrétien en collaboration avec African Enterprise volent au chevet des nécessiteux de la prison civile de Lomé. Les deux entités ont apporté...

Société

L’Association des Victimes de Tortures au Togo (Asvitto) a alerté dimanche au sujet d’un « transfert de prisonniers politiques à une destination inconnue ». L’organisation a...

Justice

Le directeur de l’administration pénitentiaire s’est prononcé sur la brève émeute survenue mardi à la prison civile de Lomé. Idrissou Abikou a également éclairé...

Société

C’est la révolte depuis mardi matin à la prison civile de Lomé. Dans ce lieu de détention, 20 prisonniers ont été testés positifs au...

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P