Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: les chiffres inquiétants des accidents et de la criminalité

Le  ministre de la sécurité et de la protection civile et son collègue des infrastructures et du transport ont publié  le bilan de 2018  sur la situation sécuritaire au Togo. Un bilan très lourd et préoccupant, nettement en hausse comparativement aux chiffres enregistrés ces cinq (5) dernières années. Fait notable, le pays connait ces 12 derniers mois un nouveau cas de criminalité. Il s’agit des cas d’enlèvement dont des Peuhls ont été victimes.

La situation de la criminalité présentée relève que 24 braquages dont 06 tentatives ont été opérés au Togo en 2018. A côté on note 74 cas de vols à main armée, 155 meurtres par lynchage et 145 cambriolages.

Le pays a enregistré aussi pour la première fois des cas d’enlèvement. 12 cas au total ont été signalés uniquement dans les rangs des Peuhls plus précisément des éleveurs.

Le rapport souligne  également la saisie d’une importante quantité de drogue et de produits illicites dont 5255kg de cannabis  236,764 kg de cocaïne et 85 411 kg de médicaments illicites. Sur la même période, 446 683 litres de carburants de contrebande, 288 voitures  89 motos, impliquées dans ce commerce illicite, ont été  confisquées. 22 personnes ont été interpelées.

Concernant les accidents de circulation, le département dirigé par Yark Damehane indique avoir recensé 5814 cas d’accidents, 7951 blessés et 592 morts. On cite comme principales causes de ces accidents, l’excès de vitesse, l’état défectueux des véhicules et le non-respect du code de la route.

{loadmoduleid 210}

A Lomé et de ses environs, le nombre de morts dus aux accidents de circulation est de 24. Le grand contournement de Lomé bat le triste record avec 11 décès.

L’autorité appelle à cet effet à tous les usagers de la route à être leur propre agent de sécurité et à un respect scrupuleux du code de la route.

« La meilleure répression, c’est la prise de conscience collective qui doit se traduire  par un respect du code la route », a appelé le Général Yark.

Notons que des sanctions infligées aux agents de forces de l’ordre et de sécurité durant l’année 2018 ont été présentées. Plus d’une vingtaine d’agents ont été punis pour diverses raisons entre autre le vol, mauvaise conduite, abus du pouvoir et non-respect du supérieur hiérarchique.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

Advertisement
Vaccination

Facebook

Toujours dans l'actu !

Société

La représentation nationale autorise l’Etat togolais a ratifié la Charte africaine sur la sécurité routière adoptée le 31 janvier 2016 à Addis-Abeba. La loi...

Faits Divers

Un jeune policier togolais a perdu sa vie dans la nuit de lundi à mardi à Dapaong. Le décès est consécutif à un tragique...

Faits Divers

Un corps habillé a accidentellement fauché mercredi à Lomé une dame. Le drame s’est produit sur le boulevard Eyadéma à quelques mètres de La...

Sticky Post

Damehame Yark a réitéré lundi l’engagement des autorités nationales  à poursuivre les auteurs de fake news sur la crise à coronavirus au Togo. Ceci...

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P