Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: la Coalition reporte son conclave et discute avec le CAR

Le conclave de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise est repoussé aux 14 et 15 février.  L’information émane d’Antoine Folly, délégué national de la branche togolaise de l’Union pour la Démocratie Sociale (UDS-Togo), parti membre de la coalition.  M. Folly indique que le report est dû à des soucis logistiques. Pendant ce temps des tractations sont en cours pour connaitre les causes du boycott du CAR à cette rencontre.

C’est la deuxième fois que le conclave de la coalition vient d’être reporté. Initialement prévu pour le 06 février, il a été reporté au 12 février avant d’être repoussé aux 14 et 15 février prochains.

Si le premier  report est lié à l’indisponibilité des leaders de la coalition, le second quant à lui est dû à des soucis logistiques, selon Antoine Folly.

« Le conclave devrait se tenir le 06 février dernier  mais reporté pour raison d’agenda des membres de la coalition. Le 12 février il n’y avait aucun problème, mais compte tenu de l’importance des sujets à débattre nous avons jugé bon qu’il ait lieu sur deux jours. Malheureusement la salle réservée pour l’évènement ne sera pas disposée le 13 février. Voilà pourquoi nous avons décidé de décaler le conclave pour le tenir le 14 et 15 février prochains » a déballé-t-il lundi sur Victoire FM.

M. Folly rassure que le report n’a rien à avoir avec la lettre du CAR à la coordinatrice notifiant sa décision de ne pas participer à cette rencontre. Il rappelle que le parti de Me Yawovi Agboyibor ne s’est jamais opposé au principe de ce conclave pour avoir même présidé la cellule ayant élaboré le document préparatoire des travaux.

{loadmoduleid 210}

Cependant, il reconnait que le boycott décidé par le CAR serait lié à des malentendus où à des équivoques qui méritent d’être levés au sein de la coalition.

« Aujourd’hui même, il y a une rencontre qui est prévue entre une délégation du CAR et les autres membres de la coalition pour comprendre les motivations de sa décision. Peut-être qu’il y a des malentendus, peut-être qu’il y a des équivoques qu’il faut lever et continuer dans la dynamique unitaire », a-t-il déclaré.

Rappelons que c’est un premier conclave de la C14 après son boycott des législatives du 20 décembre. L’occasion sera pour Brigitte Adjamagbo-Johnson et ses collègues  de faire le bilan de la lutte depuis le 19 août 2017, décider  de la participation ou non des élections locales à venir  et de définir de nouvelles orientations pour leur combat pour l’alternance au Togo.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

Advertisement
Vaccination

Facebook

Toujours dans l'actu !

Politique

Cela fait plus d’une semaine que Djimon ore croupit dans les geôles de la gendarmerie togolaise. L’ancien ministre de la communication a été arrêté...

Politique

Depuis son arrestation le 29 avril dernier, Djimon Oré ne cesse de recevoir le soutien des acteurs de l’opposition. L’ancien ministre est gardé depuis...

Politique

Djimon Ore, l’ancien ministre de la communication de Faure Gnassingbé, devenu opposant est en garde à vue depuis jeudi au Service central de recherche...

Politique

Jean-Pierre Fabre a invité lundi la jeunesse togolaise à s’engager pour prendre les flambeaux de la lutte pour l’alternance au Togo’. Pour le président...

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P