Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: Agbeyome Kodjo et Mgr Kpodzro encore bouclés par les soldats

Les forces de l’ordre et de sécurité ont barricadé vendredi tout accès donnant sur la maison d’Agbeyome Kodjo à Forever. Même dispositif autour du domicile de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro à Amadahome. Les deux personnalités qui réclament la « victoire du peuple » à l’élection présidentielle du 22 février dernier ont appelé à une manifestation dans l’après-midi.

Difficile d’aller et de venir dans les ruelles donnant sur les domiciles d’Agbeyome Kodjo et de Mgr Kpodzro. Les domiciles des deux personnalités ont été cerclés tôt le matin.

Tout comme le 22 février, aucune explication n’est donnée aux propriétaires des maisons dont il s’agit et les voisins de ces deux leaders éprouvent des difficultés dans leurs mouvements.

« Comme tous les matins nous allons dans la maison de Mgr Kpodzro où se trouve une chapelle pour  célébrer  la messe aux Sœurs  consacrées,  le  personnel soignant de son hôpital  et en plus les patients. Mais malheureusement ce matin quand j’ai envoyé mes deux vicaires pour la même mission ils sont tombés sur une horde de corps habillés qui leur ont interdit l’accès à la maison du prélat. Interdisant ainsi la messe de ce jour malgré les multiples explications et supplications », a déploré vendredi le Père Vivien Daklumegan. 

{loadmoduleid 210}

Ce prête condamne la situation et l’empêchement de la célébration de la messe qui a habituellement lieu au domicile du prélat.

Ce nouvel état de siège fait suite à l’appel de Mgr Kpodzro et des acteurs de sa Dynamique à manifester vendredi sur toute l’étendue du territoire pour réclamer la « victoire » d’Agbeyome Kodjo à l’élection présidentielle. Arrivé officiellement 2e avec 18,37% derrière Faure Gnassingbé donné gagnant avec 72,36%, l’ancien Premier ministre dénonce des fraudes massives et continue de se considérer comme « Président élu ».

Dans un communiqué, le ministre de l’administration territoriale, Payadowa Boukpessi a interdit la manifestation et indiqué que les forces de l’ordre seront déployées pour l’empêcher. Son collègue de la sécurité a lui ordonné l’empêchement de tout regroupement sur toute l’étendue du territoire national.

Samedi 22 février dernier, alors que le dépouillement des votes était en cours, un détachement des forces de défense et de sécurité avait été positionné autour des domiciles de l’ancien Premier ministre et de l’archevêque émérite de Lomé.

Le ministre togolais de la sécurité, le Général Damehame Yark avait expliqué que la mesure visait à  protéger le candidat et son principal soutien des menaces éventuelles. Un argument rejeté par Agbeyome Kodjo.

La marche annoncée pour 14 heures ce vendredi devrait démarrer au Bas-fond en face du Collège Saint Joseph.

{loadmoduleid 212}

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

Advertisement
Vaccination

Facebook

Toujours dans l'actu !

Politique

Les ambassades de France, de l’Allemagne, des Etats-Unis, la délégation de l’Union Européenne et la Coordination des Nations Unies au Togo se sont prononcés...

Politique

Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson confirme l’exfiltration de Mgr Philippe Fanoko Kpodzro et son assistant  Marc Mondji  d’Accra à Stockholm. Le Haut-commissariat des Nations pour les...

Sticky Post

Quatre (4) nouveaux députés ont fait leur entrée mardi à l’Assemblée nationale. Ils remplacent ainsi ceux qui ne participent plus aux sessions parlementaires. Parmi...

Sticky Post

Monseigneur Nicodème Barrigah-Benissan lève un petit coin de voile sur le rôle qu’il a joué au lendemain du scrutin présidentiel du 22 février 2020...

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P