Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Patrick Lawson: « Avec 1 milliard de CFA, nous renversons le régime en 2 semaines »

Patrick Lawson-Banku est revenu mercredi sur les raisons qui ont poussé l’Alliance Nationale pour le  Changement (ANC) à quitter la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise.  Selon le 1er vice-président du parti, si cela ne tenait qu’à Jean-Pierre Fabre, l’ANC n’allait jamais claquer la porte du regroupement de l’opposition. L’ancien chef de file de l’opposition aurait finalement cédé sous la pression des responsables du parti. Par ailleurs M. Lawson-Banku assure qu’avec un milliard de franc CFA, l’ANC va terminer la lutte.

« Divergences grandissantes entre la vision de l’ANC  de la lutte de libération héroïque et historique du peuple togolais et les options inexplicables maintes fois retenues », a-t-on lu dans le communiqué de presse de l’ANC vendredi, justifiant sa sortie de la coalition.

Revenant mercredi sur le sujet, M. Lawson-Banku clarifie que les divergences grandissantes en question sont relatives au refus de la coalition d’organiser les manifestations publiques.

Le parti trouve inconcevable qu’après le boycott des législatives, le groupe coordonné par Brigitte Adjamgbo-Johnson rechigne aller vers les populations pour leur expliquer son choix en atermoyant les marches du 12 et 26 janvier derniers. 

A cela s’ajoute la décision de la coalition de rencontrer le président de la République. A l’Etat- major de l’ANC, la rencontre qui a eu lieu le 20 mars dernier entre une délégation de l’opposition et Faure Gnassingbé  devrait attendre.

Aigri, à chaque fois à cause de ces décisions qui vont à l’encontre des principes de l’ANC, le bureau national du parti a eu à interpeller à plusieurs reprises, Jean-Pierre Fabre, qui finira par lâcher prise.

« Je vais trahir un secret…Nous avons exercé une pression sur le président national pour qu’il  convoque l’instance afin qu’on puisse discuter de l’avenir de l’ANC au sein de la coalition, puisqu’on connait sa position. Jean-Pierre Fabre ne  voulait pas qu’on quitte la coalition quoi qu’il  advienne. Il en avait gros sur le cœur sur ce qui s’y passait. On n’arrivait plus à manifester, on organise une manifestation aujourd’hui, demain on l’annule » a confié M. Lawson-Banku sur les antennes de radio Zéphyr.

{loadmoduleid 210}

Qu’à cela ne tienne, le 1er vice-président et ses collègues ont obligé le président national à décider de la suspension des activités de leur parti à la coalition mais ils restent ouverts à d’autres regroupements.

Car selon Patrick Lawson-Banku, le regroupement n’est pas une mauvaise chose. Il suffit jusque celui-ci se fixe un objectif à atteindre.

Sur le sujet des 30 millions qui ternit l’image de la coalition,  M. Lawson-Banku et son parti ne trouvent  rien à se reprocher.

« Nous  ne sommes pas allés  voler de l’argent à qui que ce soit, nous n’avons pas demandé de l’argent à qui que ce soit, encore que c’est une lutte que nous menons. Si quelqu’un, une bonne volonté nous donnait par exemple 500 millions deux fois, c’est-à-dire 1 milliard, nous donnons deux semaines pour terminer cette lutte. Cette lutte, c’est un problème de ressources humaines mais également un problème d’argent », a-t-il soutenu.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

Advertisement
Vaccination

Facebook

Toujours dans l'actu !

Politique

Djimon oré est aux mains des éléments du Service central de recherche et d’investigations criminels (SCRIC) depuis le 29 avril dernier. Le président du...

Sticky Post

Jean-Pierre Fabre, l’ex chef de file de l’opposition togolaise fait face à une fronde. Le président national de l’Alliance nationale pour le changement (ANC)...

Sticky Post

L’Alliance nationale de changement (ANC) milite pour renaître de ses cendres. Décidé de garder le silence pendant 08 mois après  la débâcle qu’il a...

Politique

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) vient d’effectuer sa première sortie médiatique  après les élections locales au Togo. Devant la presse mercredi à Lomé,...

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P