Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Olympio: « Au Togo comme ailleurs, laissons de côté les élections »

Le Parti des Togolais (PT) fait le diagnostic de la crise politique  cyclique dans la sous-région. Selon lui, au Togo comme ailleurs,  la Constitution de la République est devenue un instrument de confiscation du pouvoir. Il  prévient que la prochaine  présidentielle en Guinée et en Côte d’Ivoire est préjudiciable à  la paix en Afrique et interpelle. Singulièrement sur la crise malienne, Nathaniel Olympio et ses collègues demandent à la CEDEAO d’accompagner le peuple.

« La crise politique qui sévit dans plusieurs pays de la sous-région montre qu’autant une hirondelle ne fait pas le printemps, l’élection ne fait pas la démocratie. C’est pourquoi, malgré les élections, plusieurs dirigeants fricotent avec la mauvaise gouvernance et la dictature », a indiqué le PT au cours d’une conférence de presse tenue lundi à Lomé.

Il soutient qu’en Guinée et en Côte d’Ivoire – comme au Togo – on ramène la Constitution à un simple instrument à activer pour donner un cadre légal à la confiscation du pouvoir. L’élection présidentielle du mois prochain, dit-il, devient un facteur de risque pour la stabilité de ces deux pays. Cela est inquiétant pour la sous-région.

{loadmoduleid 212}

« Au Togo comme ailleurs, nous devons laisser de côté les élections et nous battre d’abord pour la démocratie. En Côte d’Ivoire et au Guinée particulièrement, il faut remettre la balle à terre et repenser les choses », a proposé Nathaniel Olympio, Président du PT.

Le Parti des Togolais condamne le coup d’État au Mali mais…

Sur la situation au Mali, le PT appelle la CEDEAO à la levée des sanctions contre le Mali et à plutôt l’accompagner, afin que ce coup d’Etat soit le dernier. « Le peuple malien, déjà durement éprouvé, n’a pas besoin d’être martyrisé par un embargo injuste », pensent M. Olympio et ses collègues.

Ils arguent  que la transition ne doit pas être bâclée dans une précipitation injustifiée. Elle doit prendre le temps raisonnable pour permettre aux Maliens de se parler, de panser leurs plaies et de tracer les voies de la démocratie, de la sécurité et du développement.

Par ailleurs le PT assure qu’un coup d’Etat doit être condamné avec énergie lorsqu’il s’opère dans une démocratie. Mais lorsque les institutions sont bridées et ne jouent plus leur rôle de contrôle et d’équilibre, et que les élections sont vidées de leurs attributs démocratiques, alors le coup d’Etat devient pour la dictature ce que l’élection est pour la démocratie, un instrument de régulation de la vie politique. 

{loadmoduleid 220}

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

Advertisement
Vaccination

Facebook

Toujours dans l'actu !

Sticky Post

Le Parti des Togolais (PT) relève des insuffisances graves dans le programme d’action du gouvernement  Tomegah-Dogbe. Principalement sur l’axe 1 du Plan national de...

Sticky Post

Le Produit Intérieur Brut (PIB) 2016 du Togo est réévalué. De 2.618,1 milliards il passe désormais à 3.574,4 milliards de francs CFA soit une...

Politique

La Coalition des 14 partis politiques de l’opposition ne jure que par une médiation extérieure pour participer au dialogue politique annoncé. Pour ce regroupement...

Sticky Post

Après le ministre de la communication Guy Madjé  Lorenzo, la télévision française France24 a reçu mercredi l’opposant Nathaniel Olympio qui représentait la coalition des...

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P