Connect with us

Hi, what are you looking for?

Education

11 OSC demandent aux juges de libérer Satchivi et Amagbegnon

La Seconde audience pour statuer sur le sort des deux étudiants toujours détenus à la prison civile de Lomé se tient ce lundi. Dans une déclaration conjointe parue samedi, une douzaine organisations de la société civile fait appel au bon sens des juges pour dire le droit et de la population pour se mobiliser en vue de leur libération.

Ils étaient neuf à être arrêtés dans les mouvements d’humeur des 14, 15 et 16 juin derniers qu’a connu l’Université de Lomé. Ils ne sont plus que deux notamment Foly SATCHIVI et AMAGBEGNON Marius, à être encore retenus à la prison civile.
Pour les organisations de la société civile, signataires de la déclaration, il faut que le droit soit encore dit comme à la première audience du 19 dernier qui a ordonné la libération des sept autres.

« Nous invitons les juges à faire preuve le 26 juin 2017 de la même impartialité et indépendance qui les ont animés lors de l’audience du 19 juin 2017 au cours de laquelle, tous les détenus étudiants jugés ont été acquittés », demandent les OSC.

Et pour faire montre de citoyenneté, elles interpellent le bons sens de tous le d’acteurs.

{loadmoduleid 210}

« Enfin, nous lançons un appel pressant à toutes les bonnes volontés, avocats, juges, associations estudiantines et à toute la population togolaise à rester mobilisés jusqu’à la libération des deux étudiants », mobilisent elles dans la note.

Les OSC signataires sont : ACTION SUD, AJAAH, CRAPH, CGLTE, MOUVEMENT NOUVEAU CITOYEN, MDE, MOUVEMENT PATRIOTES TOGOLAIS SP-BT, NOVATION INTERNATIONALE, ONG MED, TON DE LA JEUNESSE PATRIOTIQUE, REJADD -TOGO

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

Advertisement
Vaccination

Facebook

Toujours dans l'actu !

Société

La société civile prépare déjà son rapport pour le prochain passage du Togo devant les Nations Unies en matière des droits humains. Elle a...

Société

Au Togo, l’avant-projet de loi relative à la liberté d’association divise les organisations de la société civile. En face à face, le Groupe de...

Sticky Post

Le Groupe des huit (08) organisations (ACAT-Togo, ATDPDH, CJPDH2D, FIT, GRAD, SADD, SYDEMINES, SYNPHOT) se dit victime des allégations mensongères sur les réseaux sociaux....

Sticky Post

Le Groupe des 8 organisations (G8) ont noté mercredi à l’issue d’un séminaire un danger au  projet de modification du cadre juridique portant liberté...

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P